Archives de catégorie : Politico-juridico-grognon

Politico, etc, etc … (donc grognon)

A part la crise du porc breton, quelles nouvelles ?

Il est loin le temps où j’écrivais des gentillesses sur Najat Vallaud-Belkacem

Et de me « réconcilier » avec elle un peu plus loin, vu que j’avais trouvé bien pire. (Ce  papier n’a pas une ride, on est dans la France éternelle, ça doit être ça …)

Sauf que maintenant les super-chacals se sont remis en mode hargneux (Estrosi, Sarkozy, …) et lui tombent dessus pour fayoter avec la Manif pour Tous, qui vient de recevoir elle-même la caution du pape pour nous cracher à la gueule.

Lequel pape n’a rien de mieux à foutre que nous offrir sa charité à l’arsenic dans ses dernières déclarations …

ON S’EN FOUT, FRANÇOIS

grave, même, de ta compassion d’inquisiteur, autant au moins que les Polonaises, en ce moment …

Les larmes de crocodile aggravent les crues du Nil, mon pote, sache.

Et vous, roquets à l’oseille rebondissant sur le prélat pour étouffer à n’importe quel prix toute manifestation d’intelligence dans ce pays, vous êtes des gros porcs, messieurs, vous n’avez ni l’excuse de l’ignorance, ni celle de l’intérêt commun. C’est vous qui aurez armé le prochain cinglé qui nous tirera dessus, et bien-sûr vous n’assumerez jamais.

Toujours aussi lâches, les girouettes, minables, tournant à la vitesse du ventilo à  merde du fascisme de marché, vos bonnes vieilles méthodes consitant à casser la figure des plus vulnérables, des plus méprisé-es par les ringards en mal d’élection battent leur plein.

Le message est bien passé, vous n’avez pas pu barrer la route aux homos qui voulaient se marier, nous comprenons que votre dépit espère sa vengeance et les transgenres n’auront qu’à crever.

Oserez-vous réclamer les flics, le 15 Octobre prochain ?

Ou vous contenterez-vous des caniches qui assurent votre publicité à la télévision ?

existrans-2016-a

 

De la retraite des lesbiennes à la Berezina des trans ? – Un communiqué d’Act-Up

C‘est un communiqué d’Act-Up lu sur Yagg et transcrit tel quel, vu qu’il se passe de commentaire.

***

De la retraite des lesbiennes à la Berezina des trans ?

trans-transidentite-act-up-paris

Dans 500 jours, ce sera la fin du mandat du gouvernement Hollande. Pour les trans, la course contre la montre est déclenchée. 500 jours, c’est peu pour faire aboutir un processus législatif qui, s’il n’arrive pas à terme, sera enterré pour au moins une décade.

Pour l’ensemble du mouvement LGBT, le nouveau report de la PMA pour touTEs est une gifle. Mesure homophobe, puisque ce qui est autorisé aux couples hétérosexuels est refusé aux couples homosexuels. Mesure irréaliste : l’homoparentalité est une réalité depuis longtemps. C’est une mesure de classe : les riches iront en Hollande, les pauvres n’auront rien.

On le sait, si le gouvernement tergiverse encore, c’est pour circonvenir les catholiques intégristes de la Manif pour tous, soutenus par le FN. Alors que d’un côté on annonce aux électeurICEs « nous ou le FN », de l’autre, on applique la politique du parti xénophobe !

Quand les lesbiennes sont touchées, les trans tremblent.
Si la PMA est reportée à l’infini, que va devenir la loi promise en 2006 à Act Up-Paris par François Hollande, instaurant un changement d’état-civil libre et gratuit pour les trans ?

N’arrivera-t-elle jamais dans les chambres ? Les pourparlers commencés avec Najat Vallaud-Belkacem n’ont pas résisté aux outrances insurrectionnelles des « Manif pour tous ». Des propositions de loi ont été brandies, sans suite : de la poudre aux yeux !

Avant les événements qui ont endeuillés la France, le député Erwan Binet a proposé une loi, en ne discutant qu’avec une poignée d’associations proches du PS. Mais toutes les associations trans s’accordent sur la nécessité d’un changement en mairie devant un officier d’état-civil, par un processus déclaratif, libre et gratuit. Des affaires tragiques comme le suicide de Karima Sidiki nous on fait comprendre qu’on ne peut pas confier notre identité à la décision subjective d’un juge. De plus, nous nous interrogeons sur l’absence complète dans la proposition de loi de mesures prenant en compte la situation des trans migrantEs, menacées d’expulsion quand, des ex-UMP au FN, des voix hurlent pour l’expulsion des étrangèrEs.

La croisade contre la « théorie du genre » de la Manif pour tous affole le gouvernement, et joue contre nous. Pourtant, ce pur fantasme n’existe que dans la bouche de ses détracteurs, et leur sert à promouvoir des discours passéistes (le vote des femmes, était-ce de la « théorie du genre » ?).

La transidentité n’a que peu à voir avec la question du genre. C’est une question sociale. C’est la question d’une population dont l’espérance de vie est bien inférieure au reste de la population, précaire, souvent peu formée et si peu présente dans les universités, massivement exposée au chômage, au suicide, aux violences, à l’épidémie de sida. Une population pour qui cette loi est une étape nécessaire pour lutter contre les discriminations dont elle est l’objet.

Si les catholiques veulent avoir une idée du sort des trans et savoir à quel point cette loi est indispensable pour les sortir de la précarité, qu’ils aillent interroger leurs associations caritatives que nous sommes contraintEs de fréquenter. Ils comprendront.

À Act Up-Paris nous savons que demander à ce gouvernement de tenir ses promesses c’est demander l’impossible. Mais quand une des communautés françaises les plus victimes de violences et de discriminations est sur le point de voir s’envoler son espoir, Act Up-Paris se souvient n’avoir jamais cesser de croire en l’impossible.

Nous en appelons à l’honneur :

  • de Pascale Crozon, Erwann Binet, Michèle Delaunay, Catherine Lemorton pour ne pas se contenter du dépôt de cette proposition,
  • de Bruno Le Roux, Laurence Dumont, Sandrine Mazetier, David Habib qui, siégeant à la conférence des Présidents de l’Assemblée nationale, ont la charge concrète d’inscrire cette proposition à l’ordre du jour de l’assemblée,
  • de Jean-Jacques Urvoas, président de la commission des lois pour permettre l’étude de cette proposition, une fois mise à l’ordre du jour de l’assemblée, dans les plus brefs délais.
 (Fin de citation.)

La Valls à 30 balles (MàJ-26/01)

 

Vals

Ben de quoi tu te plains, camarade  ? Pour un coup qu’il y en a un qui tient ses promesses, hein ….

***

Cette histoire de déchéance de nationalité n’est PAS symbolique : elle est un projet raciste bien concret. On commencera par les terroristes, et puis on finira par brandir ça sous le nez de n’importe quel bougn binational pour n’importe quelle fausse note, trouvable à volonté par une police déjà largement gangrénée par les fachos, et super décomplexée par l’état d’urgence …

On a déjà fait le même coup avec les prélèvements ADN, initialement vendus comme servant à identifier les grands criminels sanguinaires ou pédophiles, et aujourd’hui, dans tout commissariat où ta gueule ne passe pas bien, on peut exiger ton ADN avec de lourdes amendes en cas de refus, même si tu as juste retardé une expérience d’OGM de Monsanto chez l’agrobusinessman du coin (c’est un exemple).

Et là, ce sera constitutionnel, ça jette, hein ?

Donc Mr Valls, vous aviez raison la gauche peut mourir, et j’avais presque raison aussi de dire que c’était une parole de fossoyeur, c’était beaucoup mieux : une promesse de tueur à gages.

Christiane, depuis le mariage pour tous, où est passée votre belle éloquence ? La PMA est enterrée, l’état-civil des trans’ aussi, sauvez au moins la dernière feuille de vos lauriers pour en faire un râgout à la maison : BARREZ-VOUS, ce marigot vous déshonore à mort, l’autre ci-dessus, on s’en fout, il n’est plus déshonorable depuis belle lurette.

***

/!\ MàJ – 27 Janvier 2016 /!\

http://yagg.com/2016/01/27/christiane-taubira-a-demissionne/

Je me disais, aussi …

 

De la mort à la vie en un seul billet

Dans ma boîte à recevoir les messages du monde entier, je reçois de drôles de trucs, surtout lorsqu’ils se mettent en regard sans me demander mon avis.

Première nouvelle reçue ce matin : l’activiste trans’ Diana Sacayán, -à l’origine de la loi argentine sur l’identité de genre qui nous fait massivement baver d’envie depuis qu’elle a été promulguée …
(je cite Wikipédia : « En mai 2012, le Sénat argentin adopte une loi historique sur l’identité de genre, permettant à tous les argentins, majeurs ou mineur (avec le consentement de leur représentant légal), de modifier le genre figurant sur leurs papiers d’identité sans avoir recours à des traitements hormonaux ou une chirurgie de réattribution sexuelle. Le 2 juillet 2012, la présidente de l’Argentine Cristina Fernández de Kirchner a remis les premiers documents d’identité délivrés en vertu de cette Loi lors d’une cérémonie officielle au palais présidentiel. »
Depuis le , le changement de sexe est gratuit en Argentine »

Fin de citation, Christiane, nous t’aimons bien, hein, mais ….)

… bref, Diana Sacayán vient de mourir assassinée d’un coup de poignard. Si tu lis l’espagnol, tu auras la nouvelle bien froide ici : http://23.infonews.com/nota/255594
ou là :
http://www.lanacion.com.ar/1836132-hallan-muerta-en-su-casa-a-la-activista-trans-diana-sacayan

Sans transition, (ben ouais, c’est ça l’actu, coco), donc … euh … une autre niouze débarque dans mon champ de vision (info suffisamment importante pour que Yagg la trouve payante, mais c’est une autre histoire) : elle me vient des infos de France-Culture doublée d’un article  du site 20minutes.fr :
http://www.20minutes.fr/societe/1707979-20151014-personne-intersexuee-preuve-indubitable-peut-vivre-deux-sexes

Ou sur le monde.fr, là :
http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/10/14/le-sexe-neutre-reconnu-pour-la-premiere-fois-en-france_4789226_3224.html

ou là http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/10/15/sexe-neutre-un-nouveau-genre_4789658_3224.html

où l’on apprend que le TGI de Tours vient (en Août dernier) d’accorder le droit à la mention « sexe neutre » sur l’état-civil d’un-e intersexe hexagénaire.

Mais rien n’est perdu, civilisation,  car  :

« Le parquet a fait appel de la décision, estimant qu’il s’agirait là de la reconnaissance inédite en France d’un « troisième genre » qui n’est pas prévue par les textes »

Ah ben si c’est pas prévu par les textes, crève-donc, chose !

Je case ici des liens que j’aime bien, de la TV suisse :

http://www.rts.ch/emissions/temps-present/1261612-entre-deux-sexes.html

http://www.rts.ch/play/tv/36-9/video/un-corps-deux-sexes?id=4433097,

Et, du même pays, tu peux lire ici, concernant les inters, quelques citations de propos bien débiles analogues à ceux qui nous pendent au nez de ce côté-ci du monde au sujet de la loi trans’ prévue à la discussion en France, tout prochainement, paraît-il.

La civilisation, alarme, alarme,  est menacée de mort par les affreux intersexes, qui font manifestement flipper tout le monde, et il en sera de même pour les trans’, autres « terroristes du genre » (© Vincent Guillot, que j’embrasse au passage) …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oui mais … A propos du projet PS sur l’état-civil trans’

Il n’y a que les sots qui ne changent pas d’avis, même si ça ne donne pas l’intelligence aux girouettes.

Hmm.

Ici même j’ai tenu des positions dures à l’égard de la proposition de loi du PS concernant nos changements d’état-civil, publiée l’an passé, tout fraîchement mise à l’ordre du jour de l’Assemblée, et dont j’ai dit pis que pendre pour des raisons que je persiste à croire valables et qui sont le fond affiché de l’hostilité que lui manifeste une association comme l’ANT par exemple.

Sauf que.

Sauf que je n’aime pas l’idéalisme, le jusqu’auboutisme, la surenchère, particulièrement si j’en viens à douter de la pertinence d’un discours quant à la stratégie pouvant mener concrètement à nous simplifier la vie.

Je vais donc désespérer les milliers de disciples agglutiné-es en masse autour de ce blog prolifique et glorieux.

C’est un long post de Chloé Avrillon sur Yagg qui m’a incitée à revoir ma copie.

La discussion est ici, faisant suite à la publication par Yagg de la position de l’ANT, dont je commence à trouver que ses invectives ont de moins en moins à voir avec de réelles intentions de faire changer les choses, ou en tout cas d’en débattre autrement qu’en assenant ses certitudes.

On peut suivre ma reflexion sur ces trois billets étalés sur 1 an et demi.

Dans  Miniiiiiii-streu ! , (Avril 2014) j’ai  commencé par m’adresser au ministère en argumentant à l’époque sur la nécessité de respecter a minima le cahier des charges de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme, qui prévoyait une déjudiciarisation partielle de la procédure

Puis j’ai commis Au Nom Du Peuple Français (et mon cul ?) (Juillet 2014), et là je me suis sentie proche de la position de l’ANT, en tous cas dans le principe, le même qui m’a fait tenter de survoler un peu plus tard le droit international ici : Transidentité et Droits de l’Homme : 7 Articles à la mer …   (Décembre 2014) billet qui demeure pertinent, à mon sens.

Mais voilà : Super Chloé a oublié d’être bête, (chuis toujours preneuse de recettes, sur ce-coup là :  j’ai ma fierté, j’ai mes lacunes, ensemble) et son argumentaire me plaît, précisémment parce qu’il est pragmatique, parce que l’intérêt réel qui est le nôtre est prioritaire sur les lyriques envolées avec lesquelles on se promet la révolution merveilleuse pour le jour où on rasera épilera gratis, et que finalement, je pense qu’il est juste : cette proposition de loi n’est certes pas gratifiante pour nos héroïsmes législateurs ou révolutionnaires, (je veux dire : elle est bancale, parce que limitée par un Code Civil vieux et raide comme la Justice, et pas d’accès possible dans un temps observable à une refonte sérieuse de celui-ci, voilà) mais il me semble à présent que quoique imparfaite, elle assurera quand même aux transgenres une situation bien meilleure que le honteux foutoir jurisprudentiel actuel, et c’est ça le but.

Revoici le lien de l’article de Yagg

Et merci à toi, Chloé …

————–

/!\ MàJ : … ainsi qu’ à toi, Transcontinentales, une autre débroussailleuse de Phlune devant l’Interouèbe  ;-)

—————

Préparons nos oreilles, on risque d’entendre de drôles de chansons à l’Assemblée et dans une certaine presse, ces prochains jours …

:-)

***

/!\ Autre MàJ : (5 Oct) la Proposition de Loi est désormais lisible ici :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion3084.asp

EXISTRANS 2015 : NOTE LA DATE ! :-)

C’est reparti pour un tour…

youpi

hélas …

std-2015-1024x1024

Et on va redéfiler, se tenir chaud, (youpi) et gueuler à vide (?) pour trois lignes de l’AFP le lendemain , parce qu’en matière d’avancées des droits civiques trans’ et intersexes depuis l’élection du prez normal, il ne s’est rigoureusement RIEN passé à l’échelle gouvernementale : deux projets de loi vides ou presque, la continuation du despotisme du lobby psy de la SOFECT avec la bénédiction de la Santé et de la Justice, etc (hélas)

C’est pas que la société européenne n’évolue pas au contraire,   mais bon, faut s’y faire, en France on a l’exception culturelle, scrongneugneu.

A la niche.

Pas bouger.

Bref, vous êtes invité-es, trans’, ami-es, allié-es, de tous sexes, genres, races, âges, orientations, confessions, professions … (venez, psychiatres,  ce stage est gratuit, il ne vous sera donc fait aucun mal) et ensemble on va encore tâcher de fêler un peu l’édificice borné et sclérosé qui nous tient en laisse …

Marche !

SOFECT : comment claquer le fric du contribuable pour rien ?

D‘après une récente étude menée en nos ateliers des Quartiers sous la houlette de fer de la taulière, le taux de prostitution chez les trans’ reste stable, soit environ 18,6 fois plus faible que le taux de salopards chez les psychanalystes.

Mais la pandémie ne semble pas s’être arrêtée avec la dépénalisation de la psychanalyse : l’ abrogation de l’article R.34-7°, qui punissait les gens qui font métier de deviner ou pronostiquer, ou d’expliquer les songes date de Mars 1994 ; contravention de 3ème classe, c’était moins cher qu’être trans’ et devoir tricarder à vie avec des papiers imbéciles, notons, et tout n’est pas uniformément ignoble dans le code Napoléon, nous garderons le meilleur, donc.

Nous pouvons dès lors continuer de craindre la recrudescence fumière des spécialistes qui savent : après deux échecs parfaits pour créer un Diplôme Inter Universitaire en transsexualisme (les deux premières années, 2014 et 2015, le quota d’inscrits à cette « formation » – 20 places pour toute la France – n’ayant pas été atteint), la SOFECT remet le couvert, sans doute parce qu’elle ne sait pas quoi faire de l’argent public qui n’est pas économisé dans sa dissolution pure et simple.

Le sujet est VRAIMENT lourd, hein, Christiane … Tu dors ?

Phare des Lumières dans le monde : comme du pus dans l’ampoule …

Commençons par quelques loupiotes dans les ténèbres :

Espagne : Mars 2007
http://www.citegay.fr/actualites/247992@espagne-la-loi-d-identite-de-genre-adoptee.htm

Suisse : Mars 2012
http://yagg.com/2012/03/28/la-suisse-met-fin-a-la-sterilisation-forcee-des-trans/

Argentine : Avril 2012
http://yagg.com/2012/05/10/largentine-adopte-une-loi-historique-sur-lidentite-de-genre/

Suède : Janvier 2013
http://www.sos-transphobie.org/suede-fin-de-la-sterilisation-forcee-des-personnes-transgenres

Chili : Avril 2013
http://yagg.com/2014/01/23/chili-une-nouvelle-loi-sur-le-changement-detat-civil-des-personnes-trans-passe-au-senat/

Danemark : Juin 2014
http://yagg.com/2014/06/13/changement-detat-civil-des-trans-le-danemark-sinspire-de-largentine/

l’ Andalousie : Juin 2014
http://www.cafebabel.fr/societe/article/espagne-quand-une-loi-reconnait-les-transsexuels.html
… améliore la loi espagnole de 2007, (elle même déjà en avance sur le « droit » français actuel)

Malte : Avril 2015
http://yagg.com/2015/04/02/identite-de-genre-malte-adopte-a-lunanimite-la-loi-la-plus-progressive-au-monde/

Et dans la foulée, c’est une à une rapporteure maltaise qu’on doit la résolution 2048 du Conseil de l’Europe
http://assembly.coe.int/nw/xml/XRef/Xref-DocDetails-FR.asp?FileID=21736&lang=fr
qui améliore nettement la résolution 1728 qui nous servait de boussole auparavant pour la revendication de nos droits civiques (Ben ouais, Christiane, c’est de ça qu’il s’agit, même Obama l’a pigé … )

Irlande : Juillet 2015
http://yagg.com/2015/07/16/irlande-le-parlement-adopte-une-loi-historique-sur-le-changement-detat-civil/

Pologne : Juillet 2015
http://yagg.com/2015/07/23/pologne-la-toute-premiere-loi-pour-les-droits-des-personnes-trans-adoptee-au-parlement/

Quebec : Septembre 2015
http://yagg.com/2015/09/07/quebec-le-changement-detat-civil-par-declaration-sous-serment/

Et j’en oublie la moitié, par ici, le Royaume-Uni, l’Islande, le Portugal, etc

Cf sur le site de Trans Right Europe :

La carte de 2015 est ici, pour fixer les idées :
http://tgeu.org/wp-content/uploads/2015/05/Trans-map-Side_A_Map-2015.pdf

et ici un tableau montrant le détail des lois correspondantes :
http://tgeu.org/wp-content/uploads/2015/05/trans-map-Side-B-may-2015.pdf

(NB : La carte et le tableau ne sont pas à jour concernant l’Irlande, passée tout récemment du pire (pas de reconnaissance légale du changement de sexe) au meilleur (le droit à l’auto-définition sans obligation médicale …)

Tous ces pays (en bleu sur la carte) ont adopté des lois de qualités variables (la palme à Malte, en toute subjectivité : je crois que c’est le seul pays à avoir inscrit le droit à l’auto-définition de l’identé de genre dans sa constitution…) mais qui ont en commun d’avoir aboli toute obligation de stérilisation imposée aux trans’ en échange de leur état-civil.

France :
Ah ben … euh … c’est que …. « le sujet est lourd«   (Christiane Taubira) alors on attend  d’avoir une idée lumineuse.
(l’alternance, peut-être ?)

Madame Taubira, vous n’avez certes pas volé vos lauriers lors de l’adoption de la loi sur le mariage pour tous, mais sont-ils si moelleux qu’il vous faille à ce point roupiller dessus quand il s’agit de nous ?

Au passage des pays comme l’Espagne, Malte, la Pologne, l’Argentine, l’Irlande … ont pourtant une réputation bien catho, (voire furieusement anti-IVG, pour certains …) alors question : que faut-il faire avec la Fille Aînée de l’Eglise ?

On attend le soutien de Christine Boutin, ça doit être ça …

« Droit sans pouvoir …

 … n’ est que ruine de la Liberté » (Simone Veil)

***

« Une loi injuste n’est pas une loi. » (St Augustin) (sic)

….

En France, la puissance monopolistique de la SOFECT, régnant sans partage par le levier de la psychiatrie dans ses équipes hospitalières sur l’accès aux soins des personnes trans’ a mis nombre d’entre nous dans des situations invivables, soit par le rationnement des soins, soit par des délais délibérements interminables, soit par des chirurgies souvent médiocres, dans l’intention, avec la bénédiction de l’État, de limiter drastiquement le nombre de personnes effectivement soignées et cantonner notre population dans l’ombre, en lui offrant un accès minuscule et  contingenté à une normalité retrouvée, supposée être le Saint Graal pour les transgenres.

De temps en temps une grande gueule se lève pour secouer le cocotier, et l’Etat français, incapable d’évolution autrement qu’à coup de jurisprudence internationale, concède, toujours avec le maximum de mauvaise grâce disponible, ce qui pour nous représente des avancées considérables  et nécessaires dans l’émergence de nos droits civiques – j’emploie l’expression à dessein, bien-sûr, Obama vient de la remettre à l’honneur concernant les LGBT, même si ça fait un moment déjà qu’elle court parmi nous…

Alors aujourd’hui je vais évoquer l’appel de Delphine Philbert.

Pour que ça ait du sens, il faut aller préalablement lire son appel à soutien expliqué sur Yagg  au début Mars et dont le texte intégral est ici : Delphine Philbert – Texte pour financement participatif (Pdf-Fr)

C’est fait ?

Bien.

Jusqu’à présent je m’étais focalisée dans cette rubrique juridique sur les questions liées à nos changements  d’état-civil, et Delphine m’a fait découvrir (approndir, disons) l’autre montagne qu’il nous faut franchir, et qui imbrique également le médical et le droit, en l’occurence tout ce qui tourne autour des conditions de remboursement des soins.

Plus que jamais nerf de la guerre pour une population massivement désargentée, la finance est au coeur du dispositif de coercition mis en place depuis 40 ans pour tenter de contenir l’épidémie de « transsexualisme » qui risque de ravager nos campagnes, et si j’appelle à mon tour au soutien de la cause que Delphine défend, ce n’est pas pour l’ exercice chrétien de la charité envers une nécessiteuse, c’est parce que les règles de remboursements de soins en place nous pourrissent collectivement la vie, qu’elles nous placent en situation de surbordination à une véritable psychiatrie officielle, et qu’il est manifeste que l’Etat trouve son compte à ce qu’un grand nombre d’entre nous aille chercher à l’étranger et à leurs frais, des soins corrects dans des délais normaux, ce qui n’existe pas chez nous … (On pourrait démontrer aisément,  je compte le faire prochainement, que d’un point de vue  purement financier, le compte en question est parfaitement perdant pour l’Etat, il s’agit donc bien d’abord d’un problème politique et idéologique)

Losqu’il y a bientôt deux ans Madame Taubira disait, au sujet de la population trans’ et de la réforme (création ? régularisation plutôt) de ses droits : « le sujet est lourd … »  , elle nous faisait entendre que le chantier legislatif absolument nécessaire risquerait de prendre suffisamment de temps pour pouvoir attendre d’en être débarassé lors d’une alternance qui ferait oublier les promesses présidentielles de 2012)

Nous aussi on le trouve lourd, le sujet, surtout que les gouvernements Hollande n’ont pas encore levé le petit doigt pour alléger notre barque …

Pour résumer, si Delphine parvient à gagner son affaire, que ce soit en Cassation ou au pire à la CEDH, l’Etat français sera obligé d’admettre la carence massive de notre système de soins, et de rembourser – au moins de façon moratoire – les chirurgies à l’étranger, tout en mettant la médecine de notre pays au pied du mur : s’adapter, faire son aggiornemento, et aligner la qualité de soins sur les meilleurs standards internationaux pour diminuer nos motivations à aller ailleurs, (ce que Mme Bonierbale et ses amis de la SOFECT appellent, sans mépris aucun, juré-craché, du « tourisme médical ») et mettre fin à cet abus terrifiant de protectionnisme qui lui permet en toute impunité de maintenir par l’argent la population trans’ dans la situation de maltraitance où elle se trouve aujourd’hui.

***

Les deux premiers vecteurs de transphobie en France sont la Justice et la médecine officielle, auxquelles s’ajoute le puritanisme haineux de la droite catholique, MpT, théorie du complot du genre, et tutti quanti). Ce blog est là pour dire ça avec force, jusqu’à ce que cela devienne faux. La bagarre n’est pas seulement celle de Delphine, (dont on comprendra qu’elle a pas mal à perdre aussi dans l’histoire) c’est aussi celle, parmi mille autres, de cette amie qui, interrogée par un copain sur ses difficultés récurrentes de fin de mois lui répondait :

« – Ben, oui, tous les mois je paie mon vagin, en plus de mon loyer ».

***

Alors voilà , il nous reste à participer aussi à l’action, à la relayer comme vous pouvez, il n’est pas trop tard,  le « Pot commun »  de Delphine continue à accueillir les contributions.

On peut aussi lire avec intérêt son bouquin « Devenir celle que je suis », sorti en 2011 (même s’il paraît que l’éditeur traîne un peu la patte pour lui verser ses droits, mais c’est une autre histoire ….)

Livre-Delphine-Philbert